• Cette année a été très mouvementée dans l'ensemble, il y a eu des hauts, des bas et des débats.


    votre commentaire
  •  

    Ce sont les élèves de 3e qui ont entièrement organisé cette rencontre avec l’aide des professeurs de la DP3.

     

    Chaque élève devait choisir quatre entretiens avec quatre professionnels différents parmi les 26 intervenants. Chaque entretien durait 20 minutes pendant lesquelles le professionnel parlait aux élèves de son activité professionnelle et de son parcours scolaire respectif. Les élèves devaient aussi poser des questions au cas où le professionnel oubliait des informations importantes.

     

    Étant donné que notre classe ne compte que 15 élèves,avec la classe de 4ème, cela ne fait pas beaucoup d'élèves, nous avons donc invité des élèves de 2nde du lycée Saint Joseph. Il s'agit là d'une ouverture vers l'extérieur et même d'un partenariat avec un établissement malgache.

     

    Pendant l'interview des professionnels

    Pendant l'inteview des professionnels

     

     


     


    1 commentaire
  •  

    Visite de Lactimad : le 3 décembre 2010.

     

    Actualités

    Actualités

    Actualités

    Actualités

     

    Présentation :

    Lactimad est une entreprise dont l’activité principale est la fabrication de fromage haut-de-gamme : type reblochon, raclette, fromage frais, gruyère, selon les normes d’hygiène Européennes. Elle a été créée par Nicolas Rousseau (diplômé en ingénieurie agro-alimentaire) en avril 2007. C’est une toute petite fromagerie de 4 employés en plus du patron qui travaillent environ 40 heures par semaine.

    La production est majoritairement distribuée sur Tananarive dans des grands restaurants (comme le Colbert, le Café de la Gare ou l’Hôtel Ibis).

     

    L’avis de quelques élèves :

    -Grâce à cette visite, maintenant je sais que j’ai encore beaucoup de choses à découvrir dans la vie professionnelle.

    -C’était très bien, j’ai découvert un très bon métier !

    -super instructif.

    -J’ai beaucoup apprécié la visite

     Nous remercions m. Nicolas pour son accueil, et pour toutes les explications qu'ils nous a donnés.


    1 commentaire
  •  

    La formation s'effectue en 4 ans , de la première année de CAP ou la seconde pro jusqu'au bac.

     

    Une 5ème année, pour les études supérieures ou les spécialisations.

     Donc après 4 ans on peut déjà travailler dans ce métier.:

    La formation en CAP ou en BEP, se fait à 50% en cours (Français, mathématiques,...)

    Et 50% en stage en entreprise (non payé)

    En cours : On apprend une scolarité « normale »(matière scientifique, sport,...).

    Mais aussi des cours de commerce ( pour les ventes de pièces détachées,...)

    Et de mécanique.

    En stage : On apprend à réparer des véhicules (que ce soit le moteur ou un pneu), à le régler, établir un diagnostic,...

    Les qualités requises :

    Les réparateurs doivent être conscients de la nécessaire adaptation dont ils auront à faire preuve tout au long de leur carrière.

    Par conséquent, le réparateur automobile devra, tout au long de sa vie professionnelle, suivre des stages de formation continu.

    Mécanicien (automobile) de compétition :

     - chargé de l'entretien

    - de la réparation

    - du réglage du véhicule (moteur,..)

    Il a comme principales fonctions :

     - Établir le diagnostic - Déterminer la méthode de réparation - Effectuer les réparations et remplacer les pièces 

    ll existe 3 écoles (publique) en France:

    Niveau 4 :

    -(Nord Pas-de-calais)

    Grande-Synthe

    -(Nantes)

    Le Mans

     Niveau 5:

     - (Midi-Pyrénées)

    Nagro

     


    votre commentaire
  •  18 mars.

     

    Actualités         Actualités 

     M Hery et Mme Hanitra.

    Le compte rendu de la visite des professionnels de l'ESSVA.

     

    ESSVA:

    Chef Rakotohasimbola Herilalatiana et madame Rakotonirina Ny Hanitra, responsable de la filière hôtellerie et restauration à l'école ESSVA.

    ESSVA: Ecole Supérieure Spécialisée du Vakinakaratra

    Il y a là bas plusieurs filières dont les filières «  communication et journalisme », « gestion et managment », «  hôtelerie et restauration »...

    Cette école accepte seulement les élèves ayant le baccalauréat (quelque soit leur âge et leur parcours), les places sont limitées à 35 élèves par classe.

    Elle sélectionne leurs élèves par leurs capacités intellectuelle et manuelle.

     

    METIER:

    M Hery est chef cuisinier et professeur de cuisine à l'ESSVA.

    Son parcours : il a d'abord fait des études de droit à l'université ITS à Antananarivo.

    Il se passionna en cuisine puis continua avec des formations en cuisine dans plusieurs restaurants. Après 10 ans d'expérience, il décida de transmettre son savoir aux jeunes et devint professeur de cuisine à l'ESSVA pour les 1ere à 3ème années.

     Mme Hanitra est la responsable de la filière hôtelerie et restauration, malheuresement, c'est la seule information qu'elle nous a donnés.

     

    Merci a ces deux personnes qui ont eu l'amabilité de nous avoir transmis une partie de leur savoir,

     

    Les élèves de 3e


    votre commentaire
  • Nous avons reçu, ce 10 décembre 2010, en classe de 3e pour la première fois, un professionnel venant nous parler de sa profession. Maître Matringhen, avocate en droit publique, ici à Antsirabe, a accepté de venir nous parler de son métier qu 'elle affectionne. Voici son cursus et divers autres informations sur ce métier  bien plus qu'intéressant :    

    Maître Matringhen a commencé sa carrière en 2007. Pour être avocate, elle a fait 5 ans d'études en droit à la suite desquelles on lui a délivré le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat). Elle n'a pas toute suite commencé à exercer sa profession, d 'abord, avec son époux, elle s'est occupée d'une entreprise.

    Ce qui l'a poussé à exercer cette profession, c'est une série télévisée américaine nommée "le tribunal" qu'elle regardait plus jeune. Le droit constitue pour elle une vraie passion.

    En quoi consiste ce métier exactement ?

    Cette profession est avant tout libérale, ce qui signifie que l'on travaille à son propre compte avec ses horaires choisis et les affaires dont on souhaite s'occuper. Un avocat est rémunéré en honoraires et non en salaire selon ses demandes envers son client ou l'état.

    Cette profession consiste avant tout à plaider pour son client, autrement dit,  à défendre les droits et interêts de son client et de le protéger. Elle demande à une personne l'exerçant d'être soumis à du travail de recherches en permanence pour fournir des preuves cohérentes.

    (en cours d'écriture)


    votre commentaire
  • Le métier d'aide-soignant consiste à assister les patients dans leur vie quotidienne pour des tâches telles que : s'habiller, se laver,...

        Pour y accèder, après la 3ème, on peut faire aux choix :

    - CAP petite enfance

    - BEP carrière sanitaire et sociale

    - BEPA service aux personnes

    Puis le concours aux écoles d'aide-soignante.

    Et ensuite, à La Croix Rouge école privée agrée par l’Etat.

       La formation se fait sur 10 mois :

    - 17 semaines de cours théorique (595 heures)

    - 24 semaines de stage (840 heures

      Après la formation, l’aide soignant est titulaire de :

    Certificat d’Aptitude aux Formations d’Aide Soignant (CAFAS)
    OU
    Diplôme Professionnel d’Aide Soignant (DPAS)
    =
    Diplôme d’Etat d’Aide Soignant

     

      Sur Madagascar, l'équivalent de cette formation s'effectue à Hôpital de Befelatananana.


    votre commentaire
  •  Le vendredi 11 mars 2011, la classe de troisième (accompagnés de 4 professeurs) sont partis pour une visite à la centrale hydro-electrique de Sahanivotry d'Antsirabe qui se trouve à 23km sur la route d'Ambositra (vers le sud).

    Nous partons à 13 heures et nous remercions les parents d'élèves qui ont prêté leurs voitures pour le transport aller et retour vers le site.

    La visite avait  2 objectifs :

    -la découverte professionnelle de la station (découvrir une organisation, son fonctionnement, mais aussi les différents métiers qu'exercent les agents du site, et si possible les formations qu'ils ont suivies) ;

    -le fonctionnement du barrage jusqu'aux alternateurs pour produire du courant électrique haute-tension et aux transformateurs élévateurs pour la très haute-tension (partie étudiée en technologie et en sciences-physiques).

    Voici quelques photos de la visite :

     

    hydelec 

    Le barrage se trouve à 5 km de la station hydraulique et 250 m de dénivelé plus haut. Faute de voitures 4x4, la marche y est obligatoire, il faut compter 1 h.

     

    hydelec

    Un écart se creuse rapidement  entre les élèves car les montées sont très dures !

     

     hydelec

    Toutefois, la voiture de la station a récupéré les retardataires, soulagés !

     

    hydelec

    Et puis, un tracteur avec une grande remorque a été mis à notre disposition pour nous redescendre plus vite.

     

    hydelec

    Arrivés au sommet  de la montagne, le grand barrage !

     

     hydelec

    Juste à l'entrée de la conduite d'eau, un grand dessableur (un système de filtre automatique)  enlève le sable et les débris (branches et feuilles), ce qui est vital pour le bon fonctionnement de l'alternateur. Celui-ci se trouve à 5 km, avec une dénivelation importante et une réduction du diamètre des tuyaux (conduite forcée).

     

     hydelec

    Monsieur Faly (Responsable de la station) donne des explications : les élèves prennent notes et observent attentivement.

     

    hydelec

    Retour vers la station.

     

    hydelec

    De nouveau près de la station.

     

    hydelec  hydelec

    A l'entrée de la station, des panneaux des consignes de sécurité en cas de panne et d'electrocution !

     

    hydelec   hydelec

    Une conduite forcée emmène l'eau vers l'alternateur (en bleu) qui entraine la turbine (en rouge) pour produire du courant électrique de 63 000V en sortie et de puissance de xxxxxxxxMW.

    Dans cette station il y a 3 turbines qui fonctionnent en même temps.

     

    hydelec   hydelec

    M. Faly nous a montré 3 grosses hélices de qui font tourner les alternateurs, et on a remarqué que certaines pales sont trouées (percées par l'usure,  les frottements dûs à l'eau) ; il nous a expliqué que les sables et les débris encore contenus dans l'eau percent facilement les métaux suite à la pression (22 bar).

      

    hydelec

    Voici l'accès à la salle de commandes.

     

    hydelec  hydelec

    On a observé que tout est automatique. La station est commandée entièrement de la cabine de contrôle.

    Après plus d'une heure de visite de la station les élèves de troisième du collège français Jules Verne comprennent déjà mieux le fonctionnement de la centrale hydro-electrique.

    Nous tenons à remercier la Société Hydelec S.A. et M. Faly, responsable de cette centrale (et notre guide) ainsi que les agents présents durant cette visite. Sans oublier les parents pour leurs gentillesses pour le transport.

    Mme Agnès R, M. Bois, M. Tiana R, Mme Houzet et M. Eric R. (professeurs de DP3, de Sciences-physiques et de technologie).


    1 commentaire
  • Les élèves de 3ème sont partis mercredi 2 mars 2011 pour Tananarive et son LFT (le lycée français).

    arrivée

     

    Le soir, ils se sont installés à l'internat, les garçons d'un côté, les filles de l'autre, et ont cotoyé les autres internes dont des anciens du CFJV, très heureux de les recevoir.

    Jeudi matin, 2 h au CRRIO (centre régional de ressources de l'information et de l'orientation), Mme Choblet a présenté les possibilités de l'après troisième et un peu au-delà.

    Puis les 3è se sont répartis dans différents cours de 2nde (math, anglais, espagnol, français, ...) qui ressemblent à ceux qu'ils connaissent.

    Après un repas bien mérité, ils sont retournés une heure en cours... mais ce coup-ci dans un cours d'enseignement d'exploration, ce qui est totalement nouveau pour eux (en sciences économiques, en littérature ou encore en sciences de laboratoire).

    Quelques élèves ont ensuite été au CDI tandis que les autres étaient en entretiens individuels avec la Conseillère d'Orientation, Mme Choblet ou Mme Justine au CRRIO

    L'après-midi s'est terminée avec un peu d'exercice physique à la piscine, où les élèves sont restés près d'une heure.

    piscine

    Le soir, était organisée une animation "karaoke" avec les internes.

    Vendredi matin, de nouveau des entretiens individuels au CRRIO puis une recherche sur les formations voire les métiers :

    crrio

     

    Quelques élèves sont ensuite retournés en classes de 2nde, alors que les autres retrouvaient le CDI.

    Enfin, Mme Brissy est intervenue 2 h auprès des élèves pour leur présenter les exigences de la classe de 2nde. Elle est partie d'une présentation de ce que veut dire "apPRENDRE", du fonctionnement du cerveau, en fonction de l'âge, de l'importance de bien comprendre ce qu'on attend désormais d'élèves en lycée.

    Après un bon couscous à la cantine du LFT, nous sommes retournés à Antsirabé par le même bus.

    crrio

     

    Nous remercions toutes les personnes qui nous ont permis d'atteindre les objectifs visés, avec un très bon accueil et de très bonnes conditions de travail, en particulier : M Lust, proviseur du LFT, M Hanne, proviseur adjoint, M Guyomar, agent-comptable, M Stéphany, M Boisard et M Herifidy, CPE et enfin Mme Choblet et Mme Justine du CRRIO ainsi que Mme Brissy.

     

     Mme Edia, CPE du CFJV, et M. Bois, professeur principal des 3è.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique